GCB logo Web

.

   

Paul REBEYROLLE

Biographie

 

Œuvres consultables

1926, Paul Rebeyrolle est né le 3 novembre à Eymoutiers, en Haute-Vienne (France), fils de Jean Rebeyrolle et de Marie Ensargueix. 

1931, atteint d'une maladie qui nécessite une immobilisation totale, en minerve plâtrée, il passe son temps à dessiner. Ses parents, instituteurs, lui aprennent à lire et à écrire. 

1935-36, convalescence et plâtre de marche. 

1937, la famille habite maintenant à Limoges où ses parents enseignent. Etudes secondaires au lycée Gay-Lussac. 

1944, il passe son baccalauréat de philosophie en juillet et, dès le mois d'octobre, il monte à Paris par "le premier train de la Libération". Il sait depuis longtemps qu'il veut devenir peintre. De son adolescence dans le Limousin, il gardera sa passion de la nature, de la campagne, et le sentiment violent que la conquête de la liberté est une nécessité absolue. 

1945-46, vivant désormais à Paris, il s'adonne à la découverte de la peinture grâce aux expositions : Soutine à la Galerie de France, Picasso au Salon d'Automne, etc. 

1947, événement important, le Louvre ouvre ses portes. Tous les dimanches, il profite de la gratuité du musée pour aller admirer les peintres Vénitiens, Rubens, Rembrandt, etc. 

1950, voyages en Espagne et en Italie pour visiter les musées. Il participe à des expositions de groupes et à des salons. Il confortera son appétit de liberté dans l'atmosphère qui suit la Libération et l'après-guerre. Ce goût d'indépendance le porte aussi à refuser l'enseignement en écoles d'art, quelles qu'elles soient : il fait le choix de travailler à l'atelier de Paris et à Eymoutiers, où il séjourne fréquemment. 

1951, début des expositions particulières de Paul Rebeyrolle. 

1953, marquant son opposition à la propagande d'intensification de la Guerre Froide, il adhère au parti communiste. Il le quittera en 1956, en réaction aux événements de Hongrie et à la duplicité du PC face à la guerre d'Algérie. Il symbolise cette rupture dans un grand tableau qu'il intitule A bientôt, j'espère

Cette période est aussi caractérisée par ses choix artistiques revendiqués, notamment son rejet de la peinture abstraite et du réalisme socialiste. 

1956, les dix années suivantes seront consacrées à diverses recherches et jalonnées par de nombreuses expositions. 

1959, à 33 ans, il réalise à Eymoutiers Planchemouton, un grand tableau commandé par le comité de la première Biennale de Paris pour orner l'escalier du Palais des beaux-arts. Planchemouton est le nom de la grange où il peint ce tableau et celui du ruisseau qui borde l'actuel Espace Paul Rebeyrolle (l'oeuvre y est exposée).

1963, il quitte Paris et s'installe à la campagne pour y vivre et y travailler, d'abord dans l'Aube puis en Côte-d'Or. 

A partir de 1968, les thèmes politiques qui reflètent ses engagements s'inscrivent dans des séries picturales :

1968, Guérilleros 
1970, Coexistences 
1972, Les Prisonniers 
1973, Faillite de la science bourgeoise 
1975, Nature morte et pouvoir 
1980-82, Les évasions manquées
1983, Le sac de Mme Tellikdjian 
1984-85, On dit qu'ils ont la rage 
1986, Germinal
1987, Au royaume des aveugles 
1990-91, Les Panthéons 
1993, Splendeur de la vérité 
1997-99, Le Monétarisme 

Ce cycle d'inspiration politique est ponctué par d'autres thèmes : 
Nus, Sangliers, Paysages, Grands Paysages, A propos de Courbet, Bacchus. 
Point commun entre tous ces thèmes : la situation de l'homme et son engagement.

Paul Rebeyrolle s'éteint le 7 février 2005 à l'atelier de Boudreville, en Bourgogne, à l'age de 78 ans. Un hommage lui a été rendu à l'espace Paul Rebeyrolle, en présence de sa famille, de ses proches, du Ministre de la Culture et de nombreuses personnalités. Ses cendres ont été dispersées dans le ruisseau de "Planchemouton". 

Du 19 mars au 31 octobre de la même année, l'exposition Paul Rebeyrolle Peintures, est organisée à l'Espace Fernet Branca, Saint-Louis (Alsace)

Du 26 juin au 3 novembre, l'Espace Rebeyrolle (Eymoutiers) fête ses dix ans d'existence.

Paul Rebeyrolle par Gerard Rondeau bis

© Gérard Rondeau

 

REBEYROLLE - "L'arrière cour", 244 x 195 cm. 1983. Peinture sur toile REBEYROLLE - "Le gouverneur", 146 x 228 cm. 1990. Peinture sur toile REBEYROLLE - "Le petit commerce", 200 x 300 cm. 1999. Peinture sur toile REBEYROLLE - "Osso bucco", 146 x 114 cm. 2001. Peinture sur toile REBEYROLLE - "Silence", 130 x 97 cm. 1977. Technique mixte sur toile REBEYROLLE - "Soldes", 180 x 180 cm. 1999. Peinture sur toile

Principales expositions

Expositions personnelles

1951
Galerie Drouant-David, Paris

1954
Malborough Gallery, Paris

1956
Maison de la Pensée Française, Paris

1958
La pluie et le beau temps, Galerie Saint-Germain, Paris

1959
Galerie Creuzevault, Paris

1961
Malborough Gallery, Paris

1962
Galerie André Schoeller, Paris

1964
Galerie André Schoeller, Paris
Malborough-Gerson Gallery, New York

1967
Les instruments du peintre, Galerie Maeght, Paris

1969
Guérilleros, Galerie Maeght, Paris

1970
Coexistences, Galerie Maeght, Paris

1971
Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence

1972
Studio Marconi, Milan

1973
Galerie Maeght, Zürich 
Les Prisonniers, Galerie Maeght, Paris

1976
Natures mortes et pouvoir, Galerie Maeght, Paris

1978
Foire de Bâle, (Galerie Maeght, Paris) 

1979
Première rétrospective, Galeries nationales du Grand Palais, Paris

1982
Les Evasions manquées, Hospice Saint-Louis, Avignon 
Fiac (Galerie Maeght-Lelong), Paris 
Galerie d'art contemporain, Limoges

1983
Galerie Maeght-Lelong, Paris
Rebeyrolle Gernikan, Guernica (Espagne)

1984
31e Festival de Bellac, Haute-Vienne (Limousin)

1985
Galerie Pierre Hubert, Genève

1986
Musée d'art moderne, Céret

1988
Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Paris 
Galerie Lelong (sculptures), Paris

1989
Matière et existence, Centre culturel Saint-Benin, Aoste (Italie)

1990
Galerie Adrien Maeght, Paris
Grandes Têtes, Musée d'art moderne de Troyes

1991
Office départemental de la culture, Aix-en-Provence

1992
Les Panthéons, Galerie Daniel Templon, Paris 
Galerie Lelong, Paris

1993
Philippe Griet Gallery, New York

1994
Le Bestiaire, Galerie Larock-Granoff, Paris 
Musée Courbet, Ornans 
Splendeur de la vérité, Galerie Daniel Templon, Paris

1998
Musée Arthur-Rimbaud, Charleville-Mézières

1999
Fiac, stand Galerie Jeanne Bucher, Paris 
Galerie Jeanne Bucher, Paris

2000
Rebeyrolle, Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence

2004, Clones, Galerie Claude Bernard, Paris

 

Expositions de groupe

1945
Galerie du bac, Paris

1948
Salon des Indépendants, Paris

1949
Exposition Art Mural, Avignon

1950
Galerie Drouant-David, Paris

1952
Biennale de Venise

1954
Salon de la Jeune Peinture, Paris

1956
Galerie Charpentier, Paris

1957
Salon de Mai, Paris 
Biennale de São Paulo, Brésil

1958
Documenta II, Kassel, Allemagne

1959
John Moores Exhibition, Liverpool, Royaume-Uni
Biennale de Paris

1962
Salon de Mai, Paris 
Nitta Gallery, Tokyo, Japon

1966
Galerie Schoeller, Paris 

1971
Galerie Maeght, Paris 

1987
Villa Médicis (Académie de France), Rome, Italie

1990
Fondation temporaire Daniel Templon, Fréjus

1993
Manifeste II, Musée national d'Art moderne, Paris 

5-7, rue des Beaux Arts 75006 Paris - Tel. 01 43 26 97 07 - Du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30.